Accueil » Acheter une Option Put

Acheter une Option Put

Acheter Option PutVoici en détails, les raisons pour acheter un Put et aussi comment bien le choisir.

 

 

Pourquoi acheter une Option Put ?

Voici une liste, des motifs pour lesquels on pourrait vouloir acheter un Put:

  • Delta hedging
  • Anticipation directionnelle
  • Effet de levier
  • Augmentation de la volatilité implicite
  • Mieux utiliser son capital
  • Protection d’une position acheteuse (Call synthétique)
  • Risque limité à l’achat de la prime

Delta Hedging:

Le Delta Hedging fera l’objet d’un futur article…

 

L’anticipation directionnelle:

Vous êtes baissier sur une action, un indice, une devise ou une matière première ? Alors acheter une option Put vous permet de parier sur la baisse du sous-jacent.

 

L’effet de levier:

Une option Put permet un effet de levier bien plus intéressant que la vente à découvert du sous-jacent. Selon l’option choisie (prix d’exercice et échéance), une variation de seulement quelques pourcents sur le sous-jacent peut faire varier la prime de votre Put de plusieurs dizaines de pourcents.

 

Augmentation de volatilité implicite:

La volatilité implicite (VI) joue un rôle très important dans le calcul de la prime de l’option. Une augmentation de la volatilité fera monter la prime de votre option. En tant qu’acheteur d’options, il est donc de notre intérêt que la volatilité augmente. Dans une grande majorité des cas, lorsqu’un actif baisse, sa volatilité augmente. En achetant un Put, on bénéficie non seulement de la baisse du sous-jacent, mais on bénéficie également de la hausse de la volatilité.

Conseil: Sur les actions, pour éviter que la prime de votre Put ne se déprécie trop, achetez une option dont l’échéance se trouve après la date de la prochaine annonce de résultats de la société. Ainsi votre Put pourra tirer avantage de la hausse de la VI due aux earnings.

 

Mieux utiliser son capital:

On gère mieux son capital car avec moins d’argent (acheter un Put coûte moins cher que de vendre à découvert le sous-jacent), on profite d’un plus gros effet de levier, et on dispose donc également de cash supplémentaire pour nous permettre de multiplier ou diversifier nos investissements.

 

Protection d’une position acheteuse (Call synthétique):

Lorsque l’on achète un actif, on est exposé à la baisse de celui-ci. La majorité des traders mettent des stops pour se protéger, mais il existe des cas où le stop ne sert à rien car le gap à l’ouverture des marchés est tellement important que l’on ne peut que constater les dégâts… Suite à l’intervention de la Banque Nationale Suisse (BNS), c’est exactement ce qui s’est passé sur la devise EUR/CHF.

Si à la place du stop, vous achetez une option Put, votre perte sera toujours limitée à la somme prévue au départ.

 

Risque limité à l’achat de la prime:

Acheter un Put, c’est prendre un risque, mais qui sera toujours limité à la prime payée à l’ouverture du trade. Et ce, même si le sous-jacent venait à être multiplié par deux ou par trois.

 

Quelle option Put acheter ?

Acheter un Put pose parfois un problème de logique ou psychologique. En effet, shorter un marché, ce n’est pas si évident que cela. J’ai déjà eu des élèves qui en étaient incapables. Pourtant les marchés ne font pas que monter et acheter un Put permet de gagner de l’argent lorsque les cours baissent. Cela peut s’avérer bien utile pour limiter les pertes sur un portefeuille ou protéger des positions longues. Pour info: acheter un Put coûte souvent plus cher que d’acheter un Call. J’expliquerai pourquoi lors d’un futur article…

 

Comme je ferai un article sur les Call synthétiques, les conseils qui suivent sont pour l’achat de Put dans le but de profiter de la baisse d’un actif et non pour se protéger:

Echéance:

Commencez par définir la période nécessaire pour que votre scénario se réalise. Laissez-vous une marge par rapport à votre anticipation. Donc si vous pensez qu’une baisse va se produire sur le sous-jacent d’ici 4 semaines, prenez une échéance pour votre option de 6 à 8 semaines. Votre option va vous coûter plus cher, mais vous serez moins pénalisé par l’érosion du temps si votre scénario ne se réalise pas comme prévu.

 

Prix d’exercice:

  • Si vous êtes plutôt conservateur ou que vous n’êtes pas sûr que la baisse se produise, alors prenez une option à la monnaie (ATM) ou même dans la monnaie (ITM). Soit un Delta de -0,50 à -0,80. Votre rendement sera moins bon qu’avec une option OTM, mais vous souffrirez moins de l’érosion du temps dans le cas où la baisse ne serait pas au rendez-vous ou qu’elle viendrait en retard… 
  • Si vous êtes plutôt agressif ou que vous avez assez confiance dans une forte baisse, alors prenez une option en dehors de la monnaie (OTM). Soit un Delta de -0,45 à -0,30. Vous pourrez dégager une très grosse plus-value. Contrairement à l’achat de Call, je suis plus agressif sur l’achat de Puts.  Comme expliqué plus haut, la plupart du temps, la volatilité augmente avec la baisse du sous-jacent. Donc en achetant un Put OTM, je gagne sur les deux tableaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *