Accueil » Brexit, pourquoi il ne se produira pas ?

Brexit, pourquoi il ne se produira pas ?

Brexit text with British and Eu flags illustration

Brexit par ci, Brexit par là… On mange du Brexit à toutes les sauces. Tout le monde y va de son article, de sa vidéo, de son reportage ou interview…
Je vais donc moi aussi faire un article dans lequel je vais vous donner mon point de vue sur le Brexit et une idée de trade qui correspond à celui-ci.

Brexit, qu’elles pourraient être les conséquences ?

Sortir de l’Europe serait une catastrophe pour les Anglais si l’on écoute la presse, les économistes ou les hommes politiques. En réalité, personne n’en sait rien ! Ce ne sont que des suppositions…

Les partisans du non pensent que les Anglais seraient écartés du marché Européen et que les échanges commerciaux entre l’Europe et l’Angleterre seraient fortement diminués. Par conséquent cela entrainerait une récession pour le Royaume-Uni. En ce qui concerne la récession, ils y vont peut-être un peu fort, mais il faut bien avouer que le PIB a déjà commencé à baisser.

Les partisans du non veulent également nous faire croire que les sociétés financières vont fuir le Royaume-Uni pour venir s’installer en France. Non mais quelle blague! Sans déconner, vous croyez vraiment que les Bad Boys vont quitter la City pour venir s’installer chez « les Frogs » ? Je vous rappelle que notre Flamby national brigue un deuxième mandat. Et je vous rappelle qu’il a été élu en partie grâce à son projet de taxe à 75%. Vu son bilan calamiteux, il va devoir promettre une taxe à 90% la prochaine fois pour être élu !   Il faut vraiment être bête comme ses pieds pour croire que le cercle de la finance va venir s’installer en France quand on sait comment les entreprises sont traitées dans notre pays…

En réalité, les partisans du non ont surtout la trouille que cela mette la zizanie dans les rangs européens. En effet, la politique de Bruxelles laisse réellement à désirer et de plus en plus d’états se demandent si finalement l’Europe telle qu’elle est, est une bonne chose. Et puis, si un pilier comme la Grande-Bretagne venait à partir, il serait de plus en plus difficile à l’Allemagne et à la France de tenir les rênes de l’Europe.

Voici un article très complet de l’économiste Philippe Waetcher que je vous recommande de lire également.

 

Alors pourquoi Cameron joue-t-il la carte du Brexit ?
C’est purement politique. D’abord parce que pendant ce temps, on ne parle pas des sujets qui fâchent comme l’emploi et l’immigration et aussi pour mettre la pression à l’Europe et obtenir des accords en sa faveur. Ce n’est pas plus compliqué que cela.

Je vous rappelle que même la Grèce qui avait toutes les raisons de quitter l’Euro (pas l’Europe) ne l’a pas fait. Depuis la création de l’Europe et de l’Euro, on est vraiment rentré dans un dogme. Une croyance que rien ne peut exister en dehors de ce groupe de pays et que quiconque en sortirait serait immédiatement perdu à jamais…

 

Brexit, que se passerait-il si le oui l’emportait malgré tout ?

Rien, il ne se passera probablement rien. Eh oui, ce n’est malheureusement pas parce que le peuple dit non que les politiques lui donnent raison. Je vous rappelle que les Français ne voulaient pas de Maastricht du traité de Rome* et qu’ils ont eu Lisbonne. Et que récemment nos amis Grecs ont voté non contre la rigueur et pourtant Alexis Tsipras a dit oui à toutes les demandes de la troïka et les Grecs sont toujours autant dans la merde.

C’est pourquoi, même si le oui venait à sortir vainqueur (ce que je ne crois pas), les Anglais ne sortiront pas de l’Europe, tout simplement parce que politiquement, aucun élu ne le souhaite.

 

Brexit, quelle opportunité de trading ?

Tout ce remue-ménage pour rien me direz-vous ? Non, nous allons voir comment il pourrait être possible d’appliquer un adage boursier réellement pertinent qui dit ceci: « Acheter la rumeur et vendre la nouvelle ». C’est exactement ce qu’il convient de faire dans le cas du pseudo Brexit. Plus les médias vont relayer la sortie de l’Europe et plus la monnaie anglaise risque de se déprécier par anticipation. Or comme je pense que les Anglais vont dire non, la livre sterling va reprendre de la valeur face à l’€ et au $.

J’utiliserai donc l’ETF FXB (l’équivalent de la devise GBP/USD) pour trader ce scénario.
Au moment où j’écris cet article, FXB est trop haut. Je vais le surveiller jusqu’au 22 juin, veille du référendum. Si FXB venait à rechuter avant le référendum, je chercherai à mettre en place un trade avec des options. Probablement un Bull Call Spread ou un Bull Put Spread pour avoir les probabilités de réussite en ma faveur.

 
 

*Edité le 21/05. Merci à un fidèle lecteur de m’avoir indiqué cette erreur.

11 commentaires

  1. ABEL dit

    Bonjour ,
    merci pour votre article sur le Brexit .
    pas d’accord avec vous sur l’élection de flamby sur la taxe a 75% ; l’élection de flamby tient à c’est que personne ne voulait de l’exciter de sarko et son coté bling bling .
    concernant le brexit , perso , je m’en fout complètement , c’est surtout de la poudre aux yeux , de l’information a deux balles des médias et des débats d’experts sur Bfm tous docteurs et profs en économie , des cadors du bla bla …..

    un bon trader , se concentre uniquement sur le prix du sous- jacent qu’il trade avec un money-management précis et évitera d’être exposer a l’annonce de résultat d’une annonce économique en raison de la volatilité .

    le trading c’est l’art de la patience .

    bien cordialement
    ABEL

    • celtinvest dit

      Bonjour Abel,

      Votre raisonnement sur ce qu’est un bon trader est juste, mais seulement pour la catégorie des day traders ! Je ne fais pas partie de cette catégorie. Je cherche donc des opportunités de façon différente. Bien que je pense comme vous concernant le Brexit, celui-ci peut générer une opportunité de trading. Soit directionnelle, soit en matière de volatilité implicite (pour les traders sur options), ou même en combinant les deux.

      Effectivement, le trading est un art, pas une science. Et il existe toutes sortes d’artistes 😉

  2. ABEL dit

    Re Bonjour Paul ,

    Oui , je sais que vous n’êtes pas un day traders mais un traders options et mon écrit ci-dessus ne vous accuse pas d’ouvrir le débat sur la conséquence d’un ou pas de Brexit .
    ce que je voulais écrire , c’est qu’un days traders ou traders options attendra ou se placera en fonction d’un événement particulier , pour le Brexit nous connaissons la date et chacun agira ou pas fonction de l’opportunité qui se présentera à lui ,
    c’est pas le Brexit qui inquiétera les US ou la CHINE .
    les patrons de la Bourse sont les USA et surtout le SP500 , car comment expliquer qu’une annonce économique US , exemple : taux de chômage , minutes de la Fed , Hausse des taux de la Fed , discours de YELLEN impact plus le marché Européen que le contraire , le DAX est d’ailleurs le premier à subir l’impact US .
    en Europe l’unique personne qui fait bouger le marché c’est super Mario DRAGHI .

    la prochaine réunion sur les taux d’intérêts ECB de Mario ce sera le 02-06-2016
    FED de YELLEN le 15-06-2016
    BOE ENGLAIS le 16-06-2016
    BOJ JAPON le 15-06-2016
    nous aurons un état des lieux précis de la situation + volatilité maximum sur deux ou trois jours ( mon avis) .
    je ne vais pas être un anxiogène et me polluer la tête avec le Brexit car étant par nature très zen dans la pratique du trading .
    ce sera avec plaisir de faire le bilan du Brexit avec vous le 22-06-2016 en espérant ne pas avoir écrit des conneries qui n’engage que moi .

    bien cordialement

    ABEL

  3. ABEL dit

    Bonjour ,

    dans le prolongement de l’écrit ci-dessus du 20 Mai 2016 et l’impact des news US sur l’Europe .
    hier , la réunion du super Mario DRAGHI a été un plouf , cela n’arrive pas souvent !… c’était la stagnation du DAX et aucun effet sur la devise Euro / Usd , un journée classique chez les US .
    aujourd’hui , le NFP US de 14h30 plonge le DAX en une fraction de seconde à moins 100 points puis poursuite de la baisse jusqu’à – 1.65% fermant le gap du 25-05-2016 entre 10075 et 10130 .
    ma journée de trading a été relativement simple , le matin un petit trade sur le DAX pour 7 points a l’achat à 10h25 très facile puis l’après-midi a 16h22 un autre achat sur divergence + confirmation Ichimoku en double bottom de la chikou + confirmation de bougies Heikin Ashi 1mn et 5mn , très propre a 10047 pour 17 points très coooooooooooolllllllllllll .

    c’est donc bien les US les patrons des indices , la preuve aujourd’hui .
    la suite sera le discours de YELLEN et surtout la BOJ du JAPON le même jour .
    le Brexit : est-ce que ce ne sera pas un plouf dans la Tamise , préparons les serviettes + les tongs de chez TATI à 3€50 SVP pas un centimes de + .

    bien amicalement

  4. Yann Le Bihan dit

    Bonjour,

    Prenons le cas d’un achat d’un strangle et l’hypothèse que la baisse puisse s’accentuer pendant quelques jours.
    Est-il possible que malgré la baisse des cours, on assiste à un tassement de la volatilité qui fasse que cette position soit moins gagnante qu’aujourd’hui?

    • Paul de Celtinvest dit

      Bonjour Yann,
      Si la baisse des cours est moins violente que la baisse de volatilité, oui, ton strangle pourrait être perdant malgré que le trade aille dans ton sens.

    • Paul de Celtinvest dit

      Bonjour Philippe,
      Non tout va bien. Merci. Mon portefeuille n’a baissé que de 1,4% alors que le SP500 perdait 3,5% et le CAC 8%.

  5. philippe dit

    La veille du référendum le call cac 40 a 4800/07 est passé de 8 à 5,6 alors que le marché a gagné 50pts ! la vol est passée de 21,5 à 17,95″ donc les acheteurs n ‘ont méme pas profité de la hausse et ensuite avec le brexit ont du perdre leur primes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *