Accueil » Elections américaines et la bourse

Elections américaines et la bourse

Elections américaines et la bourse introA moins de ne pas lire la presse, de ne pas avoir la télévision ou de ne jamais surfer sur internet (mais vous ne seriez pas là), vous ne pouvez pas ignorer que demain les Américains vont élire leur 45eme président. C’est pourquoi je voulais vous faire un article sur les élections américaines et la bourse. Comment les marchés réagissent-ils à cet évènement qui se produit tous les 4 ans ?

 

Elections américaines et la bourse, 1 mois avant ?

Les élections influencent-elles les marchés et si oui, de quelle manière ?

Voyons ce qui s’est passé lors des précédentes élections. Je suis remonté jusqu’en 1980 et j’ai regardé la performance du SP500 durant les 20 journées de trading précédent les élections (journée électorale incluse).

Elections américaines et la bourse avant

 

Je tiens à préciser que pour cette année, il manque les deux derniers jours, à savoir, aujourd’hui et le jour de l’élection, demain.

Le mouvement moyen absolu est de 2.6%. Nous sommes pile dans la moyenne. Contrairement à ce que l’on peut parfois lire ici ou là, la baisse de cette année n’a donc rien d’exceptionnelle, ni d’alarmant.

 

Elections américaines et la bourse, 1 mois après ?

Nous venons de voir ce qui s’est passé avant les précédentes élections depuis une trentaine d’années. Mais que se passe-t-il après ? Car c’est ce qui va nous intéresser davantage pour les jours à venir…

Voici maintenant les performances du SP500 durant les 20 journées de trading suivant la journée électorale, une fois les résultats connus.

Elections américaines et la bourse apres

 

A la vue de ces chiffres, il est clair que les marchés bougent beaucoup plus après, qu’avant les élections puisque le mouvement moyen absolu est de 5%. Soit près du double d’avant les élections. Attention toutefois, dans cette moyenne est inclus le fort mouvement de 2008 qui est principalement dû à la crise des subprimes et non à l’élection d’Obama en elle-même.

Bien que l’échantillon soit trop petit pour faire des statistiques fiables, il est amusant de voir que les marchés réagissent de façon aléatoire à la hausse ou à la baisse et que le parti élu n’a pas, non plus, d’incidence particulière. C’est du 50 – 50.

 

Elections américaines et la bourse, mandat complet ?

Voir ce qui se passe un mois avant et après les élections, c’est intéressant. Mais c’est du très court terme. Comment les marchés évoluent-ils pendant les 4 années du mandat du nouveau président élu ?

Voici l’évolution du SP500 pendant l’intégralité du mandat des présidents.

Elections américaines et la bourse avant mandats

 

L’année 2016 n’est encore pas terminée. Le résultat pour la période de 2013 à 2016 ne prend pas en compte la totalité du mandat d’Obama puisqu’il manque novembre et décembre.

Mais cela me semble cependant assez clair. Les marchés US montent quel que soit le président ou son parti. Et pas qu’un peu, la moyenne des hausses est de 57% ! Alors que la moyenne pour les deux mandats baissiers n’est que de 21%.

A noter cependant que l’avantage est aux Démocrates. Hillary Clinton serait-elle un meilleur choix pour les investisseurs ? Je l’autorise à utiliser cet article pour convaincre les derniers indécis. 

 

Elections américaines et la bourse, opportunités ?

Là où la plupart vous conseillerons de ne rien faire et d’attendre, moi je serai actif. Il y a quelques jours, je lisais l’article du blog d’une personne qui se dit coach en trading. Notamment, soit disant, sur les options. On pouvait lire la phrase suivante : « Ce dont je suis sûr, c’est qu’il faut avoir coupé toutes ses positions spéculatives la veille. »

Je ne connais pas les compétences de cette personne en trading, mais ce dont je suis sûr moi aussi, c’est qu’il ne s’agit en aucun cas d’un trader sur options !!!

La volatilité, mesurée par le VIX, est passée de 13% au 24 octobre à 22,5% à la clôture de vendredi. Comment ne pas profiter d’une telle volatilité ?

Croyez-moi, tous les traders options (les vrais ), ont des positions pour profiter de cette volatilité. Et une très grosse majorité sont « Short Vol ». C’est-à-dire qu’ils « vendent » de la volatilité.

Tous les traders américains sur options que je connais via mon réseau, sont ou seront tous positionnés pour jouer la volatilité ou une direction du marché. Une bonne majorité sont positionnés avec des Bull Put Spread sur le SPX ou le SPY ou via des Bear Call Spread ou des Bear Put Spread sur le VIX.

Pour ma part je suis déjà positionné sur des Strangles sur les ETFs XBI et GDXJ et j’ouvrirai probablement d’autres positions aujourd’hui et demain.

Peu importe que nous ayons raison ou non. Un trader sur options se doit de trader les opportunités qui se présentent à lui. Ces élections en sont une.

 

3 commentaires

  1. Lecoq dit

    Bonjour .

    Très bonne analyse et vous avez raison que sur les options il faut profiter d’événements afin de tirer profit de la volatilité
    Comme vous qui maîtrise ce produit ça doit être hyper rentable , perso je ne le maîtrise pas assez par manque de pratique .
    Je travaille le Bund et essaie de faire entre 50&100% l’an , l’année 2017 sera sans très volatile , enfin je suivrais et appliquerai .
    Allez je vais vous quitter et vous souhaiter de bonnes affaires .
    Cordialement .
    Philippe .

  2. Joel dit

    Bonjour Paul,
    Excellent article, qui correspond aux questions que je me posais.
    Trump ou Clinton ? On ne peut donc rien anticiper sur la direction que prendra le marché.
    Autre question : combien de temps mettra la volatilité pour retomber ?
    Merci

    • Paul de Celtinvest dit

      Bonjour Joël,

      Je penche pour Clinton, mais ma dernière prédiction sur l’issue d’un vote n’était pas bonne: http://www.celtinvest.com/brexit

      Cependant, le gros avantage des options, c’est que l’on peut avoir tort et quand même gagner de l’argent.

      Si c’est Clinton, la baisse de volatilité sera très rapide. Déjà -13% sur le VIX par rapport à vendredi au moment où j’écris ces lignes.
      Si c’est Trump, cela pourrait être un peu plus long… 😉
      Pour info, il y a eu de gros volumes sur les options plaidant pour une baisse de volatilité sur l’échéance de décembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *