Accueil » Les Futures

Les Futures

Futures CBOT Futures Commodities

 
 
 
 
 
 
 

Les Futures (ou contrats à terme) sont des contrats standardisés négociés sur un marché régulé permettant de s’assurer ou de se porter garant sur un actif (le sous-jacent) à un prix, une quantité et une date déterminés à l’avance. Il existe une multitude de Futures disponibles sur les marchés, qui sont caractérisés par:

    • Le sous-jacent sur lequel le Future est associé. Il peut s’agir d’indices, de matières premières (agricoles, métaux, énergies…), de devises, de taux…
    • La quotité (ce que représente un contrat). Exemple: 1 000 barils pour le Crude Oil
    • La variation minimale (Ticks). Exemple: 0.5 points sur le FCE (CAC40)
    • Les échéances. Exemple: Mars, Juin, Septembre et Décembre pour le Nasdaq
    • Le mode de liquidation (livraison physique ou en cash)

 

Les Futures se négocient sur des marchés officiels et régulés. La négociation à la criée n’existe pratiquement plus et est remplacée par la négociation électronique. C’est la chambre de compensastion qui assure la bonne gestion des transactions. C’est par elle que passent tous les trades et c’est aussi elle qui assure le risque de contrepartie. Chaque jour, elle réévalue les positions et si les dépôts de garantie ne sont pas suffisants, elle procède aux appels de marge. Obligeant ainsi les différents intervenants à remettre du cash pour maintenir leurs positions ou bien ils seront obligés de clôturer celles-ci.

 

A l’expiration des contrats futures, ceux-ci sont liquidés comme prévus dans les spécifications, soit par livraison du sous-jacent par le vendeur, soit en cash. C’est pourquoi il est important de bien connaître les particularités des contrats que vous utilisez.

Bien qu’ils soient proches, les prix des Futures ne sont pratiquement jamais identiques au prix de l’actif sous-jacent. Mais plus on se rapproche de la date d’expiration du contrat future, plus les prix du marché au comptant et celui du marché des Futures tendent à converger.

Les Futures sont utilisés de différentes manières:

  • Couverture:

Prenons un exemple concret avec un producteur de blé. Celui-ci doit toujours faire face à une incertitude: le prix auquel il pourra vendre sa récolte. Il est également soumis à des frais comme l’achat de semences ou de matériel agricole. Grâce aux contrats futures, le producteur pourra pré-vendre sa prochaine récolte à un prix qui lui permettra de financer et de rémunérer son activité. Ainsi, il pourra se protéger contre une variation des prix du blé et cela lui permettra d’avoir une meilleure lisibilité sur la profitabilité de son exploitation.

 

  • Spéculation:

Le spéculateur n’a qu’une intention: acheter pour revendre plus cher ou vendre pour racheter moins cher et encaisser une plus-value au passage. La spéculation a toujours une mauvaise réputation, mais vous devez bien comprendre que sans spéculateurs pour prendre les positions inverses des producteurs, il n’y aurait pas de possibilité pour les producteurs de se couvrir. Les spéculateurs apportent la liquidité sur le marchés et la contrepartie nécessaire aux produteurs.

 

Pour spéculer sur les Futures, il faut ouvrir un compte chez un broker spécialisé. Vous pourrez ensuite passer vos ordres à votre intermédiaire via son site en ligne ou sa plateforme de trading.

Conseil 1: Voici un excellent broker rapport qualité/prix: WHSelfinvest.

Conseil 2: Avant de trader un Future, renseignez-vous toujours sur les spécifications du contrat car il y a de nombreuses différences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *