Accueil » Vendre une Option Put

Vendre une Option Put

Vendre Option PutVoici en détails, les raisons pour vendre un Put et aussi comment bien le choisir.

 

 

Pourquoi vendre une Option Put ?

Voici une liste, des motifs pour lesquels on pourrait vouloir vendre un Put:

  • Delta hedging
  • Anticipation directionnelle
  • Augmenter le retour sur capital
  • Baisse de la volatilité implicite
  • Acheter ses actions
  • Réduire son prix de revient
  • Améliorer le rendement d’une position en vente à découvert
  • Augmenter les probabilités de réussite

Delta Hedging:

Le Delta Hedging fera l’objet d’un futur article…

 

L’anticipation directionnelle:

Vous êtes haussier sur une action, un indice, une devise ou une matière première ? Alors vendre une option Put vous permet de parier sur la hausse du sous-jacent.

 

Augmenter le retour sur capital:

Si vous n’avez pas de compte sur marge, vous n’êtes pas concerné par ce paragraphe, puisque votre broker vous demandera une marge équivalente à l’achat du sous-jacent.

Si vous possédez un compte sur marge, la marge requise par le broker sera assez faible, ce qui vous permettra de faire un retour sur capital requis relativement intéressant. En fonction de l’option choisie (prix d’exercice et échéance), le rendement pourra être de plusieurs dizaines de pourcents.

 

Baisse de volatilité implicite:

La volatilité implicite (VI) joue un rôle très important dans le calcul de la prime de l’option. Une baisse de la volatilité fera baisser la prime de votre option. En tant que vendeur d’options, il est donc de votre intérêt que la volatilité baisse. Malheureusement, lorsqu’un actif baisse, sa volatilité implicite à tendance à augmenter. En vendant un Put, si le sous-jacent baisse, cela va jouer deux fois contre vous, d’abord côté directionnel et deuxièmement par la hausse de la volatilité.

 

Acheter ses actions:

Si vous êtes assigné sur votre Put, vous serez obligé d’acheter le sous-jacent au prix déterminé par le prix d’exercice (strike). Vendre un Put permet donc de définir avec précision le prix auquel vous achèterez le sous-jacent si vous y êtes forcé.

 

Réduire son prix de revient:

Sur le point précédent, vous avez vu que vous pouviez acheter le sous-jacent à un prix que vous déterminez vous-même au moment de prendre la position grâce au strike de l’option vendue. Si vous êtes assigné, alors vous devrez acheter le sous-jacent à ce prix. Mais, en tant que vendeur d’options, vous touchez une prime. Cette prime est à déduire du strike pour connaître votre véritable prix de revient sur le sous-jacent.

Exemple: Vous avez touché 2$ de prime pour vendre un Put de strike $50. Le sous-jacent à échéance termine en-dessous des $50 et vous êtes assigné. Vous êtes maintenant en possession de 100 actions au prix de $50. Mais votre véritable prix de revient est de $50 – $2, soit $48.

 

Augmenter le rendement d’une position en vente à découvert:

Imaginez que vous soyez en vente à découvert sur la paire EUR/USD depuis les 1,1450 et que le cours actuel soit de 1,1350 et qu’il fasse du surplace. Vous ne souhaitez pas clôturer votre position, mais vous souhaitez rentabiliser celle-ci. Vous pouvez vendre le Put 1,1200 pour 295€, soit 33,5 pips. Si le cours ne termine pas en dessous des 1,1200 d’ici 12 jours (échéance de l’option vendue), vous gardez les 295€. Et vous aurez toujours votre position en vente à découvert.

 

Augmenter les probabilités de réussite:

Lorsque l’on est vendeur d’options, on met les probabilités de réussite de son côté. En effet, si l’on choisi bien son strike et son échéance, les probabilité que le trade réussisse peuvent aller de 60% à 90% car le sous-jacent n’est pas obligé de monter, il suffit qu’il ne baisse pas au delà d’un certain prix pour pouvoir garder la prime. Comme je vous l’expliquais dans cet article, les options fonctionnent comme des assurances. Les assureurs gardent beaucoup plus de primes que ce qu’ils doivent rembourser de sinistres. C’est également le cas pour un vendeur d’options.

 

Quelle option Put vendre ?

Comme vous l’avez lu au début de cet article, il existe beaucoup de raisons différentes pour vouloir vendre un Put. Et donc vous allez choisir votre Put différemment en fonction de ces raisons.

S’il s’agit d’investissement, vous devez vendre votre Put en choisissant le strike qui correspond au prix auquel vous êtes d’accord pour acheter les actions. Un peu comme si vous utilisiez un ordre d’achat à cours limité.
On me pose alors souvent la question: pourquoi ne pas simplement placer un ordre à cours limité plutôt que de vendre une option ?
Premièrement, vous n’êtes pas certain que votre ordre soit exécuté. Dans ce cas, vous avez du cash qui ne vous sert à rien. Mais si vous avez vendu un Put, vous pourrez garder la prime reçue et donc avoir un rendement sur votre capital.
Et deuxièmement, si vous êtes assigné et devez acheter les actions, vous aurez un prix de revient inférieur à votre prix d’achat. Ce qui ne sera pas le cas avec un ordre à cours limité.

 

Choisir l’échéance et le strike:

Lisez l’article précédent pour mieux comprendre les conseils qui suivent.

  • Si vous êtes plutôt conservateur ou que vous n’êtes pas sûr que votre scénario se produise, alors vendez une option en dehors de la monnaie (OTM) avec une échéance plus lointaine. Soit un Delta de -0,40 à -0,10. Votre rendement sera moins bon qu’avec une option ATM, mais vous souffrirez moins d’un mouvement du sous-jacent en votre défaveur.
  • Si vous êtes plutôt agressif ou que vous avez très confiance dans votre anticipation, alors vendez une option à la monnaie (ATM) avec une échéance très courte. Soit un Delta de -0,5 à -0,40. Vous pourrez dégager un bon rendement sur votre capital requis (marge).

 

Attention: Rappelez-vous que lorsqu’un sous-jacent baisse, sa volatilité augmente. Ce qui est doublement mauvais pour le vendeur de Put !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *